Global design competitions: shaping a sustainable future /construire un avenir durable

AA: How did you use the prize money awarded by the Foundation? MP: We used the awards money to develop two projects. The first one was a prototype, cost- effective house for a single-parent family headed by a war-widow. The overall objective of the project was to develop a kit-of-part building to support the post-war housing needs. The soldiers we trained for the library project in turn provided labour and helped train the village workers in techniques such as rammed-earth and lath-and- plaster wall constructions. The second project was L’Architecture d’Aujourd’hui : De quelle manière les LafargeHolcim Awards que vous avez remportés ont-ils dynamisé votre pratique ? Milinda Pathiraja : Pour moi, le principal bénéfice du Global LafargeHolcim Award reçu a été la visibilité internationale que nous avons retiré, nous, jeune agence d’architectes basée au Sri Lanka. Nous existions depuis moins de trois ans et recevions ces Prix coup sur coup, alors que le projet de bibliothèque était seulement le troisième bâtiment réalisé par notre agence. Depuis, nous avons été invités à intervenir dans un grand nombre de forums d’architecture, nos travaux ont été largement publiés et salués par d’autres Prix. Et en 2016, on nous a proposé de présenter notre travail dans le cadre de la sélection principale de la Biennale d’architecture de Venise ! La décision de la Fondation LafargeHolcim d’organiser au Sri Lanka la remise des récompenses du Global Award a également beaucoup contribué à notre notoriété au niveau local. Mais plus que toute autre chose, ces deux Prix sont venus renforcer notre confiance en nous, malgré la courte histoire de notre agence. Ils nous ont convaincus de la pertinence des choix que nous avions pu faire dans la définition de nos parcours professionnels et intellectuels. “Winning these Awards boosted our confidence as a young practice.” Matthias Schuler Professor of Environmental Technology, GSD, Harvard University, Cambridge, USA Member of the Global LafargeHolcim Awards jury in 2015 Professeur de technologie environnementale, GSD, Université d’Harvard, Cambridge, États-Unis Membre du jury des Global LafargeHolcim Awards en 2015 “There is significant value in the basic message of the project’s scheme and its translation into a tangible physical structure – the construction of a library and public facility for building the physical and social fabric of a community.” « Il y a une très grande valeur dans le message fondamental que renferme ce projet, et dans la traduction de ses objectifs sous la forme d’une structure matérielle concrète : la construction d’une bibliothèque et d’un équipement public, qui visent à leur tour à fabriquer concrètement le tissu social d’une communauté.  » With a footprint of 1,400 sq. metres, the community library runs down the hill playfully and sits lightly in the landscape, incorporating changes in spatial volumes. D’une superficie de 1 400 m 2 , la bibliothèque publique joue avec le relief de la colline et s’insère discrètement dans le paysage, en intégrant des changements de volumes. Professional accelerator 27

RkJQdWJsaXNoZXIy MzQ3ODc=